1. Partie 1
  2. Partie 2

La vie de S. Freud est intimement liée à l'édification de la psychanalyse, c'est ce qui transparaît dans cette courte biographie principalement résumée sur les publications de Freud. Ces dernières matérialisant tous ses efforts de construction de la théorie psychanalytique, la psychanalyse c'était sa vie, c'est son oeuvre.

Kallamon Jakob Freud (1815 - 1896), le père de Sigmund, a eu un premier mariage en 1831 avec Sally Kanner dont il eu 3 enfants. Sally décéda en 1852 et il se remaria avec Rebecca? Mais 3 ans après le mariage, elle décéda en 1855. Il se remaria avec Amalia Nathanson, mère de Sigmund et de 7 autres frères et soeurs.

Fratrie: Sigmund est l'aîné (1856 - 1939); Julius (1857-1858); Anna (1858-1955); Rosa (1860-1942, morte à Auschwitz); Marie (1861-1942, morte à Treblinka); Adolphine (1862-1942, morte à Theresienstadt), Paula (1864-1942, morte à Treblinka), Alexander (1866-1943).

1856 :
naissance à Freiberg ( Moravie )
1858 :
mort de son petit frère Julius qui avait 8 mois;
1876 -1882:
études de l'anatomo - physiologie du système nerveux en observant des animaux (anguilles, écrevisses), puis il passe aux humains qu'il apprend à écouter.
1885 :
études des troubles psychiques en France avec J.M. Charcot qui considère que la névrose hystérique est d'origine psychique et non physiologique, et Charcot le démontre avec deux patients: un homme atteint de tremblements spasmodiques et une femme n'ayant plus l'usage de ses jambes. Par hypnose, Charcot enlève momentanément les symptômes de chacun, et inverse les symptômes en déplaçant les tremblements sur la femme et la paralysie des jambes sur l'homme... Freud dira: "Charcot: aucun autre homme n'a jamais eu autant d'influence sur moi." ( Lettre à Martha, novembre 1885)
1886 :
Docteur en médecine à Vienne. Fiançailles et mariage le 14 septembre avec Martha Bernays (1861 - 1951), ils ont eu 6 enfants (Mathilde, Martin, Oliver, Ernst, Sophie, Anna).
1889 :
Études avec Bernheim en France
1895 :
Études avec J. Breuer sur l’étiologie de l’hystérie (étude des origines), il substitue la technique psycho-analytique à l’hypnotisme pour étudier l’inconscient. Il formalise la technique de libre association des idées, images, souvenirs, technique que J. Breuer a inventée avec sa patiente Anna O.. Formalisation des notions d’inconscient, de résistance et de refoulement.
1896 :
Mort de son père.
1897 :
Auto analyse et découverte du complexe d’Œdipe. c'est de cet engagement dans la redécouverte de soi, de sa propre histoire, que la psychanalyse est issue. Ce mouvement de reconstruction personnelle a profondément influencé sa pratique auprès des patients.
1900 :
Publication de l’interprétation des rêves. Naissance de la Psychoanalyse. Présentation de la " 1ère topique " : Inconscient, préconscient, conscient.
1901 :
Publication de Psychopathologie de la vie quotidienne. l’origine de l’hystérie est sexuelle.
Début de page
1902 :
Fondation du Mouvement International de la Psychanalyse
1905 :
Publication de trois essais sur la théorie sexuelle. Formalisation de la sexualité infantile .
1902 :
à partir de cette époque, la psychanalyse rallie des disciples pionniers : A. Adler, K. Abraham
1906 :
O. Rank
1907 :
S. Ferenczi, C.G. Jung
1910 :
Cinq Leçons sur la psychanalyse.
1913 :
Étude de phénomènes obscurs de la psychologie collective, considération des valeurs culturelles (religion, art, etc.) comme une satisfaction sublimée des pulsions réprimées par la société. Publication de Totem et Tabou.
1915 :
Théorie des pulsions, analyse en profondeur des perversions et autres symptômes névrotiques.
1916 : Introduction à la psychanalyse.
1918 : Cinq Psychanalyses.
1920 :
Découverte de la répétition névrotique. Publication de Au-delà du principe de plaisir, hypothèse de la pulsion de mort (Thanatos) 1923 : Le Moi et le Ça, présentation de la " 2e topique " : Moi/Conscient, Surmoi, Ça/Inconscient. Diagnostic d’un cancer de la mâchoire (1923).
1927 :
Essais de psychanalyse et L’avenir d’une Illusion.
1930 :
Malaise dans la civilisation.
1938 :
Le régime nazi contraint Freud à fuir pour l’Angleterre. 
1939 :
Moïse et le Monothéisme. Freud meurt du cancer.
1940 :
Publication de l'Abrégé de psychanalyse.

Pour de plus amples connaissances sur la vie de Freud, vous pouvez consulter La vie et l'oeuvre de Freud de E. Jones (3 volumes. édition P.U.F., 1975)

Début de page Page précédente Page suivante